IMAFS est puissant, rapide, précis, fiable et intelligent

IMAFS gère et optimise les stocks depuis plus de deux décennies. Nos antécédents parlent d’eux-mêmes. Notre solution robuste basée sur l’intelligence artificielle a joué un rôle déterminant dans de nombreuses réussites au fil des ans, et nous aimerions partager avec vous la satisfaction de quelques-uns de nos clients.

Mine Canadian Malartic

Mine Canadian Malartic

Environnement

La mine Canadian Malartic est l’un des plus grands producteurs aurifères en exploitation au Canada. La première coulée d’or a eu lieu en avril 2011 et la production commerciale a démarré en mai 2011.


Type de mandat et description

Optimisation des stocks.


Contexte opérationnel

Le maintien en condition opérationnelle des équipements de production est un enjeu important pour l’efficacité et la production d’une mine. Dans le cadre du démarrage de la mine et afin d’assurer l’atteinte des objectifs de production, des quantités importantes de stock ont été mises en inventaire. Cela était d’autant plus nécessaire que l’organisation ne disposait pas d’historique de bris et de besoins de matériel. Après deux années d’opération et disposant d’un meilleur historique de consommation, la direction désirait améliorer les processus de gestion des stocks et les résultats.


Problématique de départ

Mine Canadian Malartic gérait manuellement les Min-Max de plus de 16,000 articles. Les inventaires étaient en progression continuelle. En même temps et paradoxalement, il y avait trop souvent des ruptures de stock (un peu plus de 5%) sur des articles critiques ou des articles à haute consommation, et ce, malgré les investissements en stock de quelques dizaines de millions de dollars. Une rupture de stock dans un environnement minier a le potentiel d’être lié à une diminution de production. Il est impératif de minimiser ces ruptures.


Solutions

Au printemps 2013, la direction de Mine Canadian Malartic a d’abord créé un poste d’analyste d’inventaire et nommé une personne bien formée aux concepts modernes de gestion des stocks. La direction a aussi décidé qu’une mise à jour des paramètres de gestion des stocks était de mise. Pour ce faire, ils ont opté pour l’utilisation du logiciel IMAFS, d’IMAFS Inc., qui peut s’intégrer à leur solution de gestion de la maintenance assisté par ordinateur (GMAO).
Le logiciel IMAFS effectue l’optimisation des paramètres de gestion des stocks en calculant les Min-Max optimaux pour rencontrer les objectifs de service du client avec le moins d’inventaire possible.

Dans un premier temps, IMAFS a été utilisé pour revoir la classification ABC des articles par famille de produits (les pièces pour l’entretien des équipements mobiles, les pièces pour l’entretien de l’usine et les consommables). La classification met, entre autres, en lumière les pièces critiques et les pièces commandées fréquemment. IMAFS a permis de mesurer le taux de disponibilité des pièces. Par exemple, le taux de disponibilité des pièces consommées régulièrement était à 93,3% et le taux de disponibilité des pièces critiques était à 95.3%. On a pu mettre des taux de disponibilité cibles à 98% pour ces articles.

IMAFS permet de calculer à chaque mois : :

  • les délais de livraison par article par fournisseur;
  • les prévisions de consommation pour chaque article à l’aide des demandes historiques;
  • les Min-Max pour chacun des articles en tenant compte des prévisions de consommation, des objectifs de service, des délais de livraison et d’autres paramètres.

En juin 2013, les paramètres de gestion des stocks calculés par IMAFS et validés par l’analyste en inventaire ont été implantés pour les pièces d’entretien des équipements mobiles. En octobre 2013, ils ont été implantés pour les consommables et graduellement pour les pièces d’usine.

IMAFS rend disponible aux utilisateurs de Mine Canadian Malartic des tableaux de bord de gestion des stocks de même que tous les outils de gestion des exceptions.

Résultats

En février 2015, 80% des articles pour l’entretien des équipements mobiles et des consommables et 50% des pièces d’entretien pour l’usine ont maintenant des Min-Max gérés par IMAFS.

Pour les pièces d’entretien des équipements mobiles et consommables, IMAFS a aidé à éliminer 80% des ruptures de stock pour les pièces consommées régulièrement et plus de 50% des ruptures sur les pièces critiques. Pour les pièces d’entretien de l’usine, la diminution des ruptures est de 75% pour les pièces à haute consommation et 35% pour les pièces critiques.

Pour les pièces dont les Min-Max étaient contrôlés par IMAFS en février 2015, on observe une diminution des inventaires de 23% depuis juin 2013 pour les pièces des équipements mobiles, de 20% pour les consommables et de 9% pour les pièces d’usine.

Au total, Mine Canadian Malartic a éliminé 78% des situations de ruptures de stocks pour les pièces commandées régulièrement et 45% pour les pièces critiques avec une baisse des inventaires de 14% sur les articles dont les Min-Max sont contrôlés par IMAFS.

Mine Canadian Malartic désire étendre l’utilisation d’IMAFS à une plus grande partie de ses pièces en inventaire pour bénéficier de tous les avantages d’une gestion dynamique des paramètres de gestion des stocks.

M. Roch Trépanier, Surintendant Approvisionnement, disait : « J’apprécie la qualité des fonctions d’optimisation des stocks d’IMAFS et le support continu de l’équipe IMAFS. Notre analyste inventaire aime la facilité d’utilisation d’IMAFS et apprécie la convivialité des différents rapports d’exceptions ainsi que la flexibilité pour en créer de nouveaux. Nos usagers, quant à eux, apprécient avoir une plus grande disponibilité des inventaires. La direction se réjouit que les stocks avec des paramètres IMAFS aient diminués de 14% en moins de 18 mois. »

Mine Canadian Malartic a éliminé 78% des situations de rptures de stocks pour les pièces commandées régulièrement et 45% pour les pièces critiques avec une baisse des inventaires de 14% sur les articles dont les Min-Max sont contrôlés par IMAFS.

The Iron Ore Company of Canada (IOC)

The Iron Ore Company of Canada (IOC)

Iron Ore du Canada produit du minerai de fer pour l’acier, de l’aluminium pour les automobiles, du cuivre pour les éoliennes, des diamants qui sont une référence en matière de responsabilité, du titane pour les produits ménagers, ainsi que des borates pour les cultures.

Objectif :

Réduire les inventaires rapidement sans diminuer le niveau de service


Solution :

Utiliser IMAFS pour classifier les articles en fonction de leur criticité et consommation et calculer les paramètres d’inventaire optimaux (Min-Max) selon cette classification ainsi que les objectifs de service


Résultat :

  • Baisse des inventaires de 7% en moins de 3 mois et ce, sans diminution du taux de service
  • Maintien du taux de disponibilité des articles critiques
  • Meilleur contrôle des inventaires

Société de transport de Montréal (STM)

Société de transport de Montréal (STM)

Environnement

La STM opère près de 1600 autobus et 759 voitures de métro. Elle a des ateliers de fabrication de pièces et effectue toutes les activités d’entretien à l’interne y compris les entretiens majeurs. La STM fait aussi l’entretien des stations de métro et des nombreux immeubles de son réseau. Elle entrepose plus de 250,000 articles-magasins dans son réseau qui compte plus de 30 magasins.


Type de mandat et description

Amélioration des processus de gestion des stocks.

Problématique de départ

La STM vivait une croissance continue de ses stocks. Elle n’avait pas l’outil nécessaire pour bien optimiser ses stocks et les ressources humaines étaient insuffisantes en nombre et en expertise pour gérer le tout.

Solutions

Depuis 2007, la STM a investi de grands efforts et de grands moyens pour améliorer les processus, les outils et les ressources entourant la gestion des stocks. La STM a ajouté des ressources avec des formations universitaires en plus d’offrir plusieurs programmes de formation à ses ressources internes.
Au cours de l’année 2008, après une étude sérieuse des options et suivant un appel d’offres public, la STM a retenu le logiciel d’optimisation des stocks IMAFS.

Résultats

Globalement, le niveau de disponibilité des pièces est passé, entre juin 2008 et janvier 2011, de 76,4% à 94% alors que le niveau des stocks est resté stable à 34,75 millions $. Une telle amélioration de service avec un inventaire stable est remarquable en soi.

L’amélioration de la disponibilité des pièces a eu un impact majeur sur le nombre de véhicules immobilisés qui a diminué de plus de 25% entre 2008 et 2010.

Le plafonnement des stocks est d’autant plus remarquable qu’il suivait une croissance soutenue. De janvier 2003 à juin 2008, les stocks en magasin à la STM sont passés de 15 à 35 millions$. L’augmentation s’expliquait en partie par des projets majeurs, la valorisation des articles et l’introduction de nouveaux équipements. Les stocks se sont finalement stabilisés malgré que la STM ait poursuivi ses nouveaux projets et l’augmentation de son parc de pièces.

Cette performance depuis 2008 s’est accomplie alors même qu’il y a eu création de plus de 31,700 nouveaux articles-magasins sur cette période soit une augmentation de plus de 15% en nombre ou en valeur. Il y a eu des investissements de plus de 5,27 millions $ en nouvelles pièces alors qu’il y a eu une baisse de moins de 250,000$ pour des articles mis en désuétude. Le nombre de lignes d’achat a aussi diminué de 14% et le nombre de ligne de transfert de 6% pour les articles magasin, ce qui s’est traduit par des baisses de coûts d’opérations.

L’amélioration opérationnelle s’est faite aussi dans le cadre d’une gestion efficace de changements face à des nouveaux rôles et responsabilités et face à un changement de culture pour adopter des approches plus scientifiques.

Si on observe seulement les pièces qui existaient avant l’implantation d’IMAFS et qui n’ont pas été déclarées obsolètes, le niveau total des stocks est passé de 33,65 millions en juin 2008 à 29,24 millions en janvier 2011 soit une baisse de 13,1% alors que le taux de disponibilité global pour ces pièces est passé de 76,4% à 94%.

Si on observe seulement les pièces qui existaient avant l’implantation d’IMAFS et qui n’ont pas été déclarées obsolètes, le niveau total des stocks a diminué de 13,1% alors que le taux de disponibilité global pour ces pièces est passé de 76,4% à 94%.

Les résultats sont certainement en partie dus à l’implantation d’IMAFS, mais aussi beaucoup grâce aux efforts de l’équipe et aux améliorations des processus d’affaires y compris l’amélioration de la disponibilité des pièces usinées et fabriqués par la STM.

La direction de la STM est heureuse de constater qu’il y a encore du potentiel pour poursuivre l’amélioration de la gestion des stocks avec IMAFS et une implication soutenue des ressources internes.

Salade Etcetera ! Québec

Salade Etcetera! Québec

Salade Etcetera! Inc (une division de Vegpro International) est une entreprise familiale fondée en 1998. L’entreprise vend des salades préemballées sur la côte est de l’Amérique du Nord

Objectif:

Occuper l’espace du magasin avec les bonnes pièces en bonne quantité et augmenter le niveau de service des pièces consommées fréquemment


Solution:

  • Implanter IMAFS pour avoir une gestion dynamique de Min Max qui prend en compte les objectifs de service et l’espace disponible dans l’entrepôt.
  • Utiliser les listes d’exceptions IMAFS pour nettoyer les stocks et surveiller les fournisseurs


Résultat:

  • Réduction globale des stocks de 2,4% en 5 mois (9,4% si l’on ne considère que les articles gérés par IMAFS)
  • Réduction globale de 17% des ruptures de stock (29% sur les articles de classe A)

Rien de tel qu'une évaluation concluante du retour sur investissement qui prouve sans aucun doute que la solution de gestion des stocks d'IMAFS est la bonne pour vous.

Après tout, qui ne voudrait pas réaliser des économies substantielles et augmenter les bénéfices?

Nos partenaires technologiques

Suivez-nous

Contactez-nous

12 + 3 =

Appelez-nous au (450) 671-1831

© Copyright 2020 IMAFS Inc. – Tous droits réservés.

La duplication non autorisée de tout contenu de ce site est strictement interdite sans autorisation écrite.